Le gouvernement congolais exige la désactivation des cartes SIM non-identifiées

(Agence Ecofin) – Au cours de la réunion de travail qui s’est tenue le 26 décembre 2015 dans son cabinet, avec les opérateurs télécoms et l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (Arptc), le vice-Premier ministre, ministre des postes, télécommunications et des NTIC, Thomas Luhaka Losendjola (photo), a demandé la désactivation des cartes SIM non-identifiées dès le 28 décembre 2015.Pour continuer à accéder aux services télécoms, « le gouvernement de la République demande à tous les utilisateurs de se faire identifier auprès de leurs réseaux respectifs pour leur propre sécurité et pour des raisons de maintien de l’ordre public », mentionne le communiqué publié par le ministère de l’Intérieur et Sécurité et celui des postes, télécommunications et NTIC, au terme de la réunion.

C’est depuis 2002 que la République démocratique du Congo a institué l’identification des abonnés aux services télécoms, à travers la Loi- Cadre n°013/2002 du 16 octobre 2002, sur les Télécommunications. La décision du 29 juin 2007 du Collège de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications du Congo (ARPTC) portant identification des abonnés des services de la téléphonie mobile, est venue la renforcer.

Mais c’est finalement en 2011 que l’identification des abonnés est devenue effective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *